Pédagogie & activisme

Le mouvement animaliste, comme les autres mouvements de justice sociale, comprend divers idéologies, ce qui influence les stratégies et donc les moyens de lutte. Bien que certaines idéologies puissent entrer en opposition, les moyens, eux, peuvent tout à fait correspondre à plusieurs d’entre elles malgré leurs antinomies.

Ainsi la pédagogie / andragogie n’appartiennent pas à un courant et l’activisme à un autre.

La fonction première de la pédagogie / andragogie est de permettre de faire comprendre une information ou une réflexion.

L’activisme quant à lui a de multiples fonctions, comme empêcher, sauver, perturber, placer le curseur d’opposition (« nous sommes capables d’aller jusque là »)… et certaines de ses application reposent sur la pédagogie.

Il paraît difficile, à l’heure actuelle, de dire que l’un des moyens est meilleur que l’autre, et il est inutile de le faire sachant qu’ils se complètent :

  • Sans pédagogie, le message des activistes est plus dur à comprendre.
  • Sans activisme, le système n’a pas de raison de changer.

Même s’il est pénible de dialoguer avec des opposant·e·s idéologiques, il est pourtant nécessaire de les sensibiliser à l’éthique. Certain·e·s ennemi·e·s d’aujourd’hui sont les allié·e·s de demain.

Pour faire changer le système, il est nécessaire d’avoir une partie de la population dans l’opposition directe et sans compromis tandis qu’une autre est sympathisante. D’où l’obligation de faire à la fois un travail de conversion individuelle mais également un travail de conversion institutionnelle.

L’activisme peut créer de la réactance et la pédagogie peut créer de l’immobilisme.
Dans une série de visuel de la section Méthode, nous verrons dans quels temps de lutte il faudrait privilégier l’un ou l’autre. 

Une nuance de plus :

Cela ne signifie pas que toutes les actions sont valables, que l’activisme est forcément violent ou illégal, ou que la pédagogie est toujours appropriée.

Note au sujet des éponges :

Les éponges dites « combinées » comme celles du visuel ne sont pas biodégradables. Des alternatives existent comme l’éponge tawashi :
https://www.youtube.com/watch?v=q-f1tThjxEI

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments