Extrémisme

Thèmes :

Le terme « extrémiste » n’est pas intrinsèquement péjoratif. Ça n’est le cas que lorsqu’on parle d’idéologie et notamment d’éthique.

Les sports extrêmes,
La pointe de la technologie,
La virtuosité…
Ne sont pas perçu·e·s comme problématiques et sont au contraire valorisé·e·s.

Pourtant, quand on s’oppose radicalement à une injustice, ce qualificatif vient se substituer à tout argumentaire raisonnable.

Derrière ce terme se cache en réalité une dénonciation du fait d’aller trop loin. Or, aller trop loin dépend d’un référentiel. Lorsque ce référentiel est celui de la morale, alors la norme n’entre pas en jeu.

Les extrémités sont « nuire » et « ne pas nuire ».

Être extrêmement contre la pauvreté, contre les violences conjugales, contre le racisme… N’a rien de problématique.

Il est impératif de définir ce terme suremployé et de faire preuve d’esprit critique avant d’envisager pouvoir l’utiliser.
Nous y reviendrons bientôt.

Merci à Florence Dellerie pour son travail militant que vous pouvez retrouver ici.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments